ART  RESEARCH  PINK ARCHIVES


RECHERCHES EN COURS

 

Le rose et le genre : féminité, efféminement, homosexualité et blanchité : Mes recherches doctorales s’attachent à mieux comprendre les usages du rose dans les arts visuels, le marketing, les sciences et la politique. J’adopte une approche inter- et transdiciplinaire qui croise les champs disciplinaires des arts plastiques, des gender studies et des cultural studies. J’appuie cette démarche sur les savoirs et méthodologies utilisés en sciences sociales. L’originalité du sujet réside dans ma pratique artistique que j’intègre à certains points de ma thèse afin de nourrir l’analyse, d’ouvrir des perspectives ou d’expérimenter d’autres modalités de recherches. Je cherche en particulier à mettre en évidence les processus de féminisation, d’efféminement et d’homosexualisation symboliques opérés par la couleur, tant dans la construction d’images (artistiques, publicitaires, culturelles, etc.) et de discours (scientifiques, littéraires, politiques, etc.), que dans leur réception (publics, consommateurs et consommatrices, etc.). L’un des enjeux de cette recherche est de comprendre comment l’emploi du rose dans le marketing agit comme technologie d’incorporation du genre qui participe dès l’enfance à la construction des identités féminines, et masculines par exclusion

 

Le kawaii au prisme du genre : esthétisation et marchandisation du féminin : Mes recherches sur la couleur rose m’ont amené à m’intéresser au kawaii et aux cultures kawaii, au Japon et en Occident, dans leur articulation entre marketing et représentations du genre. À cette occasion, je serai accueilli dans le cadre d’un séjour de recherche avec le soutien de la JSPS (Japan Society for the Promotion of Science) à la Gakugei University de Tokyo. L’objectif de cette recherche est de pouvoir analyser au plus proche de leur source les modes de production, de diffusion et de détournement des cultures kawaii, et comprendre de manière actualisée comment le kawaii agit comme une technologie de genre par association à des stéréotypes et une esthétisation du féminin.

 

DIPLÔMES ET FORMATIONS

 

Depuis 10/2016 : Recherches doctorales en Études de genre et Art, LEGS (UMR 8238), Université Paris 8, St-Denis.

 

 

09/2014 - 06/2016 : Master 2 Recherche Arts Plastiques, spécialité Arts de l’image et du vivant, Université Panthéon-Sorbonne, Paris 

 

CHAPITRE D'OUVRAGE

 

Kévin Bideaux, 2018. « Étudier la couleur : une approche antidisciplinaire », in Laura Déléant, Jérémy Filet & Lisa Jeanson (dir.), Questionner la recherche. Contributions des jeunes chercheurs aux systèmes complexes. Nancy, Presses Universitaires de Nancy,pp. 333-348.

 

ACTES DE COLLOQUES/CONGRÈS À COMITÉ DE LECTURE

 

 

Kévin Bideaux, 2018. « Rethinking Baker-Miller Pink through gender studies », International Colour Association (AIC) Conference 2018. Color and Human Comfort, actes du colloque de Lisbonne, du 25 au 28 septembre 2018. Newtown, International Colour Association, pp. 727-732.  

 

Kévin Bideaux, 2018. « Millennial pink: From iPhone to Rihanna. An Analysis of a Color Trend », Colour and Colorimetry. Multidisciplinary Contributions, XIV B, actes du colloque de Florence, du 11 au 12 septembre 2018, Veronica Marchiafava & Lia Lauzzato (dir.), pp. 293-302. 

 

Kévin Bideaux, 2017. « Marketing rose. Segmentation du marché selon le genre et différenciation chromatique des produits à destination des consommatrices », Perception visuelle. De l’importance de la perception visuelle à sa mesure dans l’expérience de l’utilisateur, du consommateur, actes de la journée d’étude de Châtillon, le 12 octobre 2017, non paginé.

 

'ÉCOMMUNICATIONS DANS DES COLLOQUES ET JOURNÉES D'ÉTUDES

 

Kévin Bideaux, 2020. « “J’adore tes tatouages. — Merci.” Transgresser les normes avec son apparence : effets et enjeux », Corps normal, corps idéal ? Enjeux sociopolitiques de la mise en visibilité des corps « hors-normes ». Rennes, Université Rennes 2, le 21 janvier 2020.

 

Kévin Bideaux, 2019. « Du rose féminin au féminin rose. Rendre visible le féminin avec la couleur », Le genre manifeste. Paris, Université Panthéon-Sorbonne, du 7 au 9 novembre 2019.

 

 

Kévin Bideaux, 2019. « Apprendre le genre avec le rose. Jouets, couleurs et stéréotypes de genre », Festival des Jeunes chercheurs dans la Cité. Le Cercle des voyageurs, Bruxelles, 19 et 26 octobre 2019.

 

Kévin Bideaux & Guillaume Lebègue, 2019. « Pink, Gender, and Automobile. Marketing and political uses of pink in the automobile », Belgium Colour Symposium. Gand, KU Leuven Ghent Technology Campus, du 23 au 25 mai 2019

 

 

Kévin Bideaux, 2019. « Seapunk et Vaporwave : Paysages de l’entre deux. Esthétiques post-modernes de deux hétérotopies virtuelles », Congrès national des sociétés historiques et scientifiques. Marseille, MuCEM, du 9 au 11 mai 2019. 

 

 

 

Kévin Bideaux, 2018. « Ne plus passer inaperçu·e. Le tatouage facial : entre fascination et rejet », Passages et Transgressions, journée des doctorant∙e∙s de l’école doctorale Pratiques et Théories du Sens. Saint-Denis, Université Paris 8, 15 mai 2018.

 

Kévin Bideaux, 2018. « Tout sauf rose ! Millennial Pink, Bro’s Gold, Nantucket Red : le lexique du rose à l’épreuve des masculinités », journée d’étude du CFC dans le cadre de la Journée internationale de la couleur. Paris, Musée de l’Homme, 21 mars 2018.

 

 

 

 

CONFÉRENCES INVITÉES

 

Kévin Bideaux, 2020. « Art, bactéries et microbiotes. Représentations, usages et manipulations bactériologiques dans les arts contemporains », conférence à l’Université du Temps Libre Essonne. Palaiseau, Espace Salvador-Allende, 17 mai 2020. Reporté pour cause de pandémie.

 

Kévin Bideaux & Barbara Fulneau, 2017. « Autour de l’œuvre Antébiotique : Art et Bactéries », dans le cadre de La Science de l’Art. Massy, médiathèque Jean Cocteau, 25 novembre 2017.

 

Asmaa Tazi, Kévin Bideaux & Barbara Fulneau, 2017. « “Les antibiotiques c’est pas automatique”. Antibiotiques, bactéries et résistances », De la Science à l’Opéra. Massy, médiathèque Jean Cocteau, 18 novembre 2017.