ART  RESEARCH  PINK ARCHIVES


BIOGRAPHIE / BIOGRAPHY

 

(English below)

 

Kévin Bideaux est un artiste français, à la pratique protéiforme, qui consacre sa vie à la couleur rose, s'habillant de rose, vivant dans une maison rose et créant de façon monochrome. Féminin, sexuel, kitsch, punk, naïf, queer, doux ou charnel, il travaille principalement avec le rose, la symbolique ambiguë de la couleur faisant écho à son identité gaye et à son corps freak, mais aussi dans la continuité de ses engagements militants. Il explore également les codes socio-culturels et esthétiques avec le répertoire du kitsch et de l'humour, en s'appropriant et détournant des objets, des matières ou des formes, souvent négligés, ignorés, lorsqu'ils ne sont pas cachés. Une division, qu’elle soit binaire ou hiérarchique, des productions culturelles et artistiques selon la classe ou le genre est dissoute au sein de sa pratique qui emprunte des matériaux et des techniques variées. Intervenant sur sa propre peau, la corporalité autant que la corporéité trouvent une place particulière et centrale dans son œuvre. Le corps y est scruté, analysé, sculpté, déformé, fragmenté, écorché et exhibé, dévoilant ainsi ses mécaniques biologiques et politiques. L’artiste explore encore l’ambiguïté de l’intimité sexuelle, terrain fertile de l’exercice du pouvoir, en proie aux pulsions de vie et de mort. En plus de son travail artistique, Kévin Bideaux mène des recherches théoriques en histoire, sociologie et anthropologie des couleurs, qu'il croise avec les sciences de l'art, les études de genre et les études culturelles.

 

Kévin Bideaux is a French artist, with a multifaceted practice, who dedicates his life to the color pink, dressing in pink, living in a pink home and creating in a monochrome way. Feminine, sexual, kitsch, punk, naive, queer, sweety or fleshy, he works mainly with pink, the ambiguous symbolism of colour echoing his gay identity and his freak body, but also in continuity with his militant commitments. He also explores socio-cultural and aesthetic codes with the repertoire of kitsch and humor, by appropriating and diverting objects, materials or forms, often neglected, ignored, when they are not hidden. A division of cultural and artistic productions, whether binary or hierarchical, according to class or gender is dissolved within its practice which borrows various materials and techniques. Intervening on his own skin, corporality as much as corporeality find a particular and central place in his work. The body is scrutinised, analysed, sculpted, deformed, fragmented, flayed and exhibited, thus revealing its biological and political mechanics. The artist still explores the ambiguity of sexual intimacy, fertile ground for the exercise of power, in the grip of life and death. In addition to his artistic work, Kévin Bideaux conducts theoretical research in history, sociology and anthropology of colours, which he crosses with the sciences of art, gender studies and cultural studies. 

 

 

EXPOSITIONS PERSONNELLES / SOLO EXHIBITIONS

 

Autour du rose, avec Marguerite Lantz, Théâtre de l’Étoile du Nord, Paris, du 22 septembre au 30 octobre 2018

 

Névrose, ΠJAMA Galerie, Paris, du 1er au 24 septembre 2017.

 

Roseaux sociaux, Paris Macadam, Paris, du 17 mai au 18 juillet 2017.

 

EXPOSITIONS BARECARE (EN DUO AVEC BARBARA FULNEAU) / BARCEARE'S EXHIBITIONS (WITH BARBARA FULNEAU)

 

Inventio Crucis, Institut Cochin, Paris, du 12 octobre 2019 au 30 juin 2020. 

 

Antébiotique (générique), Institut Cochin, Paris, du 13 octobre 2018 au 30 juin 2019. 

 

Antébiotique, dans le cadre de La Science de l’Art, Médiathèque Jean Cocteau, Massy, du 8 au 25 novembre 2017. 

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES SÉLECTION) / COLLECTIVE EXHIBITIONS (SELECTION)

 

Quarantaine. Des regards à 1 mètre de distance, commissariat de Gral, Galerie Indéfinie, Paris, à partir du 7 avril 2020.

 

X, volume 5, commissariat d’Azelle Huguet, Jour et Nuit Culture, Paris, du 4 au 15 décembre 2019. 

 

Nuit Blanche 2019, Cité Universitaire, Paris, 5 octobre 2019

 

Piercing, Musée de l’Homme, Paris, du 13 mars 2019 au 9 mars 2020

 

50 nuances de rose, 59Rivoli, Paris, du 15 au 24 novembre 2018. 

 

Couleurs en/jeux, Galerie Commune, Tourcoing, du 9 au 15 novembre 2018.

 

Désirs souples - Figures molles, commissariat de Lucie Camous, Shakirail, Paris, du 16 au 24 juin 2018

Une couleur différente, Tipi, Paris, du 17 mai au 1er juin 2018.

 

Rikiki 2, commissariat de Joël Hubaut, Galerie Satellite, Paris, du 17 mars au 11 avril 2018

 

Modules, Galerie Da Vinci Art, Paris, 13 mars 2018.

 

Prix Icart Artistik Rezo, 10e édition, Éléphant Paname, Paris, du 27 au 28 janvier 2018.

 

X, volume 2, commissariat d’Azelle Huguet, Jour et Nuit Culture, Paris, du 26 au 28 janvier 2018. 

 

BringSomethingPink, commissariat d’Yifat Gat, Chapelle Saint-Pierre, Saint-Chamas, du 26 mai au 24 juin 2017. 

 

Le Mur, L’Entre-Monde. Aubervilliers, du 31 mars au 2 avril 2017.

 

X, commissariat d’Azelle Huguet 59 Rivoli, Paris, du 14 au 27 février 2017. 

 

...from portrait to self-portrait…, commissariat d’Antonio Nodar, Jour et Nuit culture, Paris, du 1er au 15 décembre 2016. 

 

Sweet Dream, dans le cadre du « Pink Screen Festival », Cinéma Nova, Bruxelles, du 10 au 19 novembre 2016.

 

1.5 DEGREES, Jour et Nuit culture, Paris, du 11 au 19 février 2016. 

 

Cachet de la poste faisant foi, Villa Mallet-Stevens, Paris, du 11 au 25 janvier 2016

 

J’AI MAL ! J’AI PEUR ! Galerie VivoEquidem, Paris, du 15 décembre 2015 au 20 février 2016