Divine Oscar



2018

Vidéo couleurs et sons, 3’36’’. Actant : Olivier Thuillier. Montage : Barbara Fulneau. Musique : Petrochines (« Darkfall ») 


Un homme, assis derrière une table, la tête hors champ, affairé à se vernir les ongles en rose. Il poursuit son entreprise en recouvrant de ce même vernis plusieurs œillets verts posés sur la table. Emblème des invertis, l’œillet vert subit alors un « travestissement floral » qui emprunte à l’art du drag ses artifices cosmétiques pour prendre les couleurs flamboyantes des folles militantes des années 1970.

 

Transformation de matière-symbole, la vidéo-performance appréhende l’histoire culturelle et sociale de l’homosexualité masculine par télescopage, mêlant des références à des figures homosexuelles — Wilde et la drag queen Divine —, des emblèmes — le vert et le rose — et des stratégies politiques empruntés à des époques différentes. C’est l’idée d’un continuum historique, une perspective alchimique rassemblant dans un même espace numérique deux emblèmes de l’homosexualité masculine.